Qui suis-je ?

La compagnie des oursons - Florence DuclosSi certains ont rôdé autour d’un chaudron rempli d’une potion magique, mon chaudron à moi fut tout autre. Magique, il le fut, fabuleux, il est encore ! Pas de sel d’Himalaya ni d’huile de roche et encore moins de bave de crapaud ! Non, rien de tout cela ! Mon chaudron à moi s’apparente plus simplement au nécessaire de la couture. Du fil, parfois d’or, du tissu, des rubans, des aiguilles, des ciseaux, de la poudre de craie… constituent mes incontournables outils de travail.

Mais commençons par le début.

Ma maman m’a appris à tricoter à l’âge de 5 ans. Autant vous dire que pour moi le tricot est une seconde nature ! Très tôt, je me suis passionnée pour les travaux manuels. Enfant, j’allais à des cours de couture pour faire des habits à mes poupées. Je confectionnais des robes pour une fameuse d’entre elle à la taille mannequin… Oui, du haut de mes trois pommes, mon apprentissage de l’existence fut jalonné de galons, de falbalas mais aussi de patience et de persévérance.

Les années passèrent et je m’attelais toujours et encore à la tâche telle Pénélope… et arrivèrent sur cette planète, ce qui fut pour moi les deux plus beaux cadeaux du monde : mes deux filles.  Alors, j’ai réalisé des jouets, toute sorte de jouets, des poupées, toute sorte de poupées, des doudous, toute sorte de doudous, des marionnettes, incluant des sorcières ou des sylphes. Rien n’était assez beau pour elles et nous passions beaucoup de temps à nous amuser ensemble. A rire. A nous émerveiller. Et moi, j’étais remplie d’une joie immense d’avoir contribué, avec mes petites mains, à ces bonheurs-là.

La compagnie des oursons - Créatrice : Florence Duclos
Dans l’atelier : préparation d’un nouvel ourson

L’enfance ne se termine jamais mais il n’en demeure pas moins que mes deux Princesses sont devenues grandes et je ne peux plus les câliner comme avant. Oui, c’est ainsi… Du coup j’ai eu l’idée (peut-être soufflée par quelques amis magiciens…) de réaliser des oursons qui restent pour moi l’incarnation de la tendresse.

Je prends plaisir à choisir les tissus qui varient en fonction des quatre saisons et à découper le patron de l’ourson en devenir.

Au départ je ne sais pas si je vais réaliser une fille. Ou un garçon.

C’est au fur et à mesure que je façonne l’ourson que l’idée germe lentement mais surement.

Mais j’anticipe amplement la douceur, la sympathie et la tendresse qu’il suscitera immanquablement.

Aujourd’hui, grâce à mon site, je suis heureuse de partager avec vous ma petite compagnie !

Florence Duclos

La compagnie des oursons - Créatrice : Florence Duclos